Une entreprise plus que centenaire


L’Imprimerie Bechtel SA poursuit une déjà longue histoire, qui appartient depuis plus d’un siècle au tissu artisanal et industriel du Vallon de Saint-Imier. Dans les mêmes murs, certes nettement agrandis, avec le même état d’esprit, elle est en mains de la famille Bechtel depuis plus de 50 ans.

C’est en 1913 qu’Henri Strahm (1884-1943), un citoyen de Cormoret formé par l’imprimerie imérienne Bischofberg, ouvre sa propre imprimerie à Courtelary. Il la dirige de mains de maître jusqu’à son décès, tout en menant parallèlement des activités politiques locales (il est élu maire de Cormoret en 1921), régionales  (il fonde, et préside l’Association des maires et présidents de bourgeoisie du district de Courtelary) et cantonales : élu en 1918 sous la bannière radicale au Grand Conseil bernois, il y siège jusqu’à son décès et le préside même en 1937.

Et voilà la FAC…

En 1922, Henri Strahm lance un média régional,  la Feuille d’Avis du District de Courtelary, qui s’ajoute au Jura bernois imprimé à Saint-Imier.

Au décès d’Henri Strahm en 1943, l’Imprimerie Strahm-Liengme est rachetée par un de ses employés et contemporains, le typographe de Courtelary Paul Mathys (1884-1957), qui bénéficie de l’aide financière de son ami Marcel Walliser (1912-1956), lequel fut maire de Cormoret.

Au décès de Paul Mathys, sa veuve reprend l’entreprise avec une de ses filles, mais décide de la mettre en vente en 1965.

L’ère Bechtel commence

C’est alors que grâce à l’aide de son père et de son futur beau-père,  le jeune Jean-Willy Bechtel, de Sonceboz, rachète l’imprimerie à laquelle il donne évidemment son nom. Ce professionnel connaissait parfaitement l’entreprise, puisqu’il y avait été formé comme typographe de 1959 à 1963, avant de travailler chez Willy Gassmann à Bienne.

Rapidement, le maire de Sonceboz-Sombeval manifeste le souhait que les avis émanant de sa commune ne soient plus seulement affichés dans la lanterne publique, mais publiés dans un média papier. La localité du Bas-Vallon choisit la Feuille d’Avis du District de Courtelary pour organe officiel, qui est bientôt suivie par celles de Cortébert, puis Courtelary, Villeret et Cormoret.

… puis la FODC

En 1993, le canton exigeant que chaque commune publie ses informations officielles dans un organe ad hoc, le préfet Antoine Bigler engage des discussions avec  les imprimeries Bechtel et Troesch (celle-ci éditant l’Echo du Bas-Vallon), lesquelles s’entendent pour que la Feuille Officielle d’Avis du District de Courtelary soit confectionnée et imprimée par la première, mais encartée dans l’hebdomadaire de la seconde.

Une nouvelle génération

En 2012, l’entreprise passe au régime de société anonyme. L’âge de la retraite atteint, Jean-Willy Bechtel  transmet la direction à son fils Stéphane, qui est domicilié à Cormoret.


Un métier disparu


La famille Bechtel a vécu avec cette entreprise des bouleversements technologiques importants. Il a fallu négocier de nombreux virages, parfois serré, et accepter même que le métier de Jean-Willy Bechtel disparaisse, tout simplement.

Du plomb, l’imprimerie est passée à la photocomposition, puis à l’informatique dès le début des années 80. Et aujourd’hui travaillent au sein de l’entreprise des polygraphes et un imprimeur, qui assurent la confection des imprimés divers et du média édité par IBSA.



Actualités



A propos de nous

L’Imprimerie Bechtel SA poursuit une déjà longue histoire, qui appartient depuis plus d’un siècle au tissu artisanal et industriel du Vallon de Saint-Imier. Dans les mêmes murs, certes nettement agrandis, avec le même état d’esprit, elle est en mains de la famille Bechtel depuis plus de 50 ans.



Parutions de la FAC

La Feuille d’Avis du District de Courtelary paraît tous les vendredis excepté aux dates suivantes :

vendredi 5 janvier 2018
vendredi 20 juillet 2018
vendredi 27 juillet 2018
vendredi 3 août 2018
vendredi 28 décembre 2018


Contact

Bellevue 4, 2608 Courtelary

Heures d’ouvertures
Lundi-jeudi : 7h30-12h | 13h30-17h
Vendredi : 7h30-12h

032 944 18 18

Tous les détails